Les soins pour votre tatouage :

Soins tattoo - Nuevo Mundo

Dans cette page, vous trouverez toutes les informations et techniques permettant une bonne cicatrisation de votre tatouage.

Méthode classique :

On va appliquer un pansement autour du tatouage, qui est à garder quelques heures au maximum, la peau sera rouge et sensible (cela fera comme un coup de soleil), il s’agit là su rejet d’encre et sang, ce que l’on appelle de l’exsudat, c’est une protection, et non du pus ou assimilé. Le premier lavage est très important, car on va enlever tout cet exsudat, il faut bien le laver, à l’eau chaude (pas bouillante) pour bien ouvrir les pores, sans utiliser de gant de toilette, un savon au ph neutre (savon hospitalier, pour peaux sensibles …), il faut ensuite le rincer à l’eau froide afin de resserrer les pores de la peau; à la sortie de la douche, il faut sécher le tatouage avec une serviette en papier et non en tissu, en le tapotant légèrement de préférence. Laissez-le à l’air libre ensuite, s’il s’agit d’une zone habillée il faut de préférence mettre un vêtement ample afin d’éviter au maximum tous les frottements, évitez également les matières synthétiques durant toute la cicatrisation.  S’il y a des rejets continus durant la première journée de cicatrisation, ne paniquez pas, il s’agit là de quelque chose de courant et de normal, veillez simplement à rincer le tatouage lorsque nécessaire, il faut le garder propre au maximum.  S’il s’agit d’un gros tatouage, avec potentiellement des aplats de noir ou de couleurs, vous pouvez cependant mettre un pansement en utilisant du cellophane (surtout pas de bande en tissu ou autre) pour la première nuit afin de protéger à la fois le tatouage et vos draps. Laissez-le par la suite au maximum à l’air libre. Dans la mesure où lors de votre nuit vous vous retrouvez «collé» à votre drap ne tirez surtout pas sur celui-ci pour le séparer de votre peau, cela peut avoir un impact conséquent sur votre tatouage (en plus d’être douloureux), il faut prendre votre drap et aller sous la douche avec, cela se décollera tout seul. 

Il est important de bien nettoyer votre tatouage dans les premiers jours, en suivant toujours la même manière de faire que le premier soir, sans le panser par la suite. La cicatrisation varie en fonction de chaque individu et de chaque type de peau, cela peut s’étaler entre huit et vingt jours.

Au bout du deuxième ou troisième jour votre tatouage va commencer à rentrer dans une phase de cicatrisation sèche, le tatouage va commencer à tirer votre peau, il va sécher, c’est à ce moment-là que l’on va recommander l’utilisation d’une crème cicatrisante qu’il faudra étaler deux à trois fois par jour en fine couche, ceci afin de ne pas étouffer votre tatouage. L’idéal est d’en appliquer au moins matin et soir, toujours après avoir lavé le tatouage et avec les mains propres. Évitez au maximum les contacts directs avec les animaux, dans l’idéal il ne doit y avoir de contact direct avec rien le temps de la cicatrisation. 

Il est conseillé d’utiliser des crèmes et baumes naturels (beurre de karité par exemple), il ne faut surtout pas le passer à l’alcool, cela risque d’avoir des impacts très négatifs sur votre tatouage.
Lorsque votre tatouage formera des petites croûtes, il ne faudra surtout pas les gratter ni les enlever, elles partiront d’elles-mêmes, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, c’est un phénomène normal lors de la cicatrisation du tatouage.

Il faudra éviter lors de la cicatrisation les saunas et hammams ainsi  toutes les eaux stagnantes: piscine, rivière, mer, bain, etc, cela augmente le risque d’infections graves. Il en va de même pour le soleil, il est préférable de vous protéger la peau au maximum si vous êtes amenés à  y être exposés.

Si vous pratiquez un sport, il est conseillé d’attendre quelques jours avant la reprise, surtout en cas de sport de combat ou d’autres sports où les frottements sont récurrents (comme l’escalade), il faut également éviter lors de vos séances de sport de porter des vêtements près du corps et en matière synthétique. La transpiration ne pose pas de soucis tant que vous rincez votre tatouage après.

Il ne faut pas hésiter à hydrater votre tatouage après la fin estimée du processus de cicatrisation si votre peau et/ou votre tatouage est sec.

Pour rappel, la cicatrisation varie en fonction de chaque individu et de chaque type de peau, cela peut s’étaler entre huit et vingt jours.

Soin avec film hydrocolloïque :

Il s’agit d’un processus tendant à une cicatrisation plus rapide, sans pelade, sans croûte, en milieu humide. Il s’agit d’un pansement transparent collant entièrement à la peau qui doit recouvrir tout le tatouage, ça va l’isoler des agressions extérieures, de l’air et donc l’exsudat restera enfermé, cela permettra au corps de mieux travailler et de se régénérer plus vite. Ces films se trouvent soit chez votre tatoueur soit en pharmacie, il ne faut surtout pas faire cela avec du papier cellophane. Les films hydrocolloïdes ont des micropores qui permettent malgré tout au tatouage de respirer, on peut le garder jusqu’à une semaine, ce qui n’empêche pas (si nécessaire ou ressenti) de mettre de la crème par la suite. C’est également compatible avec la baignade.

Il faut cependant faire attention à poser ces films sans éléments ou microbes extérieurs, cela pouvant s’avérer néfaste. Si l’on a fait une séance avec remplissage il faut parfois attendre le lendemain de la séance pour poser le film, car il y a de fortes chances que de l’exsudat sort de la peau lors des premières vingt-quatre heures, ce qui aura pour effet de remplir le film. Malgré cela il y aura des rejets le temps de la cicatrisation, ce qui peut remplir la poche créée par le film et poser un souci esthétique. Il est par ailleurs préférable d’utiliser cette méthode pour les petites et moyennes

Cicatrisation sèche :

Cette cicatrisation consiste à ne rien faire, à part laver le tatouage, sans aide particulière. Le problème étant donné qu’un tatouage est un acte particulier, dont le but est d’avoir un motif esthétique sur le corps, l’épiderme peut être plus épais après ce type de cicatrisation, il peut y avoir plus de croûtes, la peau risque d’être plus sèche et donc cela peut entraîner la facilité de blessures voire de manque d’encre à certains endroits du tatouage. 

Quel que soit le type de cicatrisation que vous choisirez, la manière dont la peau réagit dépend de chacun, c’est au cas par cas. Certaines zones demandent une cicatrisation plus longue, ce qui est également le cas pour certains tatouages, notamment ceux avec de gros aplats de couleurs ou de noir, où plusieurs passages d’aiguilles ont été nécessaires. L’important est de prendre soin de votre tatouage, de contacter votre tatoueur et de lui envoyer une photo (de préférence prise par une autre personne) après la cicatrisation pour voir si des retouches sont nécessaires et qu’il puisse constater le résultat de son travail.